Blog : France

Mansfield Tya (FR)

Mansfield Tya (FR)

@SALA ROSSA | Jeudi 21 Juillet  | Billetterie

       


Julia Lanoé et Carla Pallone forment au début des années 2000 le duo Mansfield.TYA. Elles choisissent ce nom en hommage à la muse d’Anais Nin et d’Henry Miller : June Mansfield. Après une première démo (Salope, 2003), puis un maxi (May, 2004), elles sortent en 2005 leur premier album June, chanté en anglais et en français. La presse le définit comme un disque minutieux, épuré, touchant et bien en marge de la nouvelle scène française. Suivra rapidement un EP, Fuck, compilant une White Session (Lenoir, France Inter) et plusieurs extraits live de leur tournée (internationale) du moment.
Retour en 2009 avec un deuxième album Seules au bout de 23 Secondes, qui conserve les caractéristiques de June tout en les affirmant. Si Julia chante et Carla joue du violon, les autres ins- truments (guitare, piano, batterie, basse, harmonium, etc.) s’échangent et se confondent volontiers. Les deux complices in- ventent ici des espaces sonores où la fragilité avoisine la folie. Après un joli succès médiatique et dans les salles, Mansfield.TYA écrit la musique d’un spectacle de danse contemporaine, puis part jouer en Chine. A son retour, le groupe sort La petite troupe ne connait pas la peur IV, un nouveau 45 tours accompagné d’une série d’affiches.

Rapidement, dès 2011, Mansfield.TYA sort Nyx, son troisième album studio. Nouvelles chansons ayant pour thème central la Nuit, en référence à Nyx, sa déesse et sa personnification. Percussions entétantes, litanies, voix et violons multipliés ou dis- tordus, Nyx passe par tous les états que suscite la nuit (rêves, phobies, hallucinations, fantasmes). Cet album, qui assied un peu plus la notoriété du groupe (double-page dans Les Inrocks, deux titres en playlist sur France Inter, sujet au Grand Journal de Canal+, longues tournées conclues par une Cigale, prix de l’Académie Charles Cros), est enrichi d’un long-métrage réalisé par thomR & Mansfield.TYA : Nyx, Sommes-nous les enfants de la nuit ? (2012), puis de ReNYX (2012), double vinyle de remixes et reprises de Nyx par 21 artistes venus d’horizons difféents : PlanningtoRock, Scratch Massive, Shannon Wright, Françoiz Breut, Laetitia Shériff, La Chatte, Mesparrow, Tender Forever, etc.). Cette séquence est achevée par la parution de ‘La jungle nous appelle’ dit-elle (Disquaire Day 2012), 45 tours compre- nant une surprenante (et magnifique) adaptation du titre “Les Rebelles” de Bérurier Noir.

Nous retrouvons Mansfield.TYA cette année, plus sûr de son art que jamais, avec un nouvel album Corpo Inferno, écrit à quatre
Auteurs, compositeurs, interprêtes : Mansfield.TYA (Julia Lanoé et Carla Pallone) sauf “La fin des temps” et “BB” écrits par Jérémie Grandsenne, “La nuit tombe” écrit par Julie Redon, et “Loup noir” composé et écrit avec Shannon Wright. Etienne Bonhomme : batterie sur “Jamais jamais” et
“Le monde du silence”.
Enregistré au studio “Sylvestre et Maucotel”
par Mansfield.TYA (+ Antoine Lacoste pour “Loup noir”) et à Shelter Studio Paris.
Production additionnelle et mixage (sauf “Le monde du silence”) : Nicolas Borne & Pierre-Yves Casanova / Shelter Studio Paris.
Masterisé par Chab à Translab.
Artwork : Théo Mercier et Erwan Fichou.
Graphisme : Jérémy Piningre.

mains, quasiment intégralement en français. Si l’identité de Mansfield.TYA est désormais installée – omniprésence de cordes, de voix, répétitions de courts motifs mélodiques, harmoniques ou rythmiques , Corpo Inferno impressionne par sa puissance, sa sophistication, son audace et sa beauté fulgurante. Assistées pour la première fois du studio Shelter (Scratch Massive, The Aikiu, Acid Arab, Jarvis Cocker, etc.) pour la finalisation et le mixage de l’album, Julia Lanoé et Carla Pallone parviennent avec un grand talent et un joli sens de l’équilibre à faire le pont entre les différentes facettes qui ont fait leur renommée, tout en cultivant leur envie d’évolution et leur besoin d’expérimenter. Entre moments ludiques et grinçants (“Bleu Lagon”, “Le monde du silence”), tendus (“Jamais jamais”, “BB”), sombres et cinéma-tographiques (“La fin des temps”), érudits et littéraires (Sodome & Gomorrhe”, “Les Contemplations”), épiques et tempétueux (“La nuit tombe”), l’auditeur sort de Corpo Inferno comme d’une longue épopée sensorielle. Notons aussi la présence de l’artiste américaine Shannon Wright, d’habitude rare et solitaire, venue poser ses mots et sa voix sur un “Loup noir” bouleversant.
Avec Corpo Inferno, inédit et savant mélange de chanson française moderne, de musique baroque, et d’habillages électroniques, le duo Mansfield.TYA prouve, si seulement c’était encore nécessaire, qu’il est bien en tête de file des formations les plus passionnantes et brillantes de l’époque. Renverser la table, brouiller les cartes, briser les codes, refuser la facilité, sans artificialité mais avec beaucoup d’âme, de créativité, et un brin de provocation. Rien ni personne ne ressemble à Mansfield.TYA. Rien ne lui fait peur. Rien ni personne ne l’arrêtera.


Avec la collaboration des Talents Adami Détours

Detour Adami

Salut C’est cool (FR)

Salut C’est cool (FR)

@SAT | Jeudi 21 Juillet  | Billetterie

     


SALUT C’EST COOL est un groupe de quatre kiffeurs touche-à-tout qui chantent des textes aux accents dadaïstes sur une techno survoltée et instinctive.Leurs concerts, sans hiérarchie ni préjugés ont un air de rave party en famille. Chacun vivra à sa manière ce partage de danse, de sueur et de poésie brute.

Egalement pour alimenter le sujet

On n’est pas là pour se moquer
On n’est pas là pour faire exprès
On n’est pas là pour faire semblant
On ne veut rien d’autre que faire danser
Partager la fête avec vous
Pas face à vous mais avec vous
Sans hiérarchie et sans échelle
Que chacun chante que chacun danse
Et sente pousser ses propres ailes
Chacun kiffera à sa manière
Tous kifferont sans distinction
Pas de concept à l’horizon
On sera soi-même comme un autre
On donnera à voir le visible
Sans que l’ironie vienne gâcher
La puissance du premier degré
Pensez à nous sans préjugés
Et sans le moindre a priori
On n’est que ce que dit notre nom
Rien de plus qu’un simple contact
Un salut sincère aux kiffeurs
De techno de danse de chanson
Et de sueur bien transpirée
Prenez tout pour argent comptant
Partez du principe qu’on vous aime



Avec le soutien de : 

Ofqj

Superpoze (FR)

Superpoze (FR)

@SAT | Vendredi 22 Juillet  | Billetterie

       


Après avoir émergé de la scène électro caennaise en un temps record, Superpoze, Gabriel Legeleux quand il fait jour, a enchaîné les étapes de sa courte carrière comme on mange les kilomètres.

Une tournée live qui l’amènera dans les plus gros festivals (des Trans Musicales au Montreux Jazz Festival), des DJ-sets qui le conduisent partout en Europe, deux EPs sortis sur son propre label Combien Mille Records, un EP et une série de concerts avec son groupe Kuage, une collaboration avec son ami Stwo, et un maxi chez Kitsuné.

Le résultat se retrouve dans un album concis, homogène et infiniment ouvert. Opening est une petite révolution dans le “son Superpoze” : moins affilié à l’historique du beatmaking dont il a été friand pendant de longues années, ce disque marche sur des terres inexplorées : celles d’une électro extrêmement touchante, personnelle et qui ose les mélodies comme jamais auparavant.


 

Avec le soutien de : 

Ofqj

La Fine équipe (FR)

La Fine équipe (FR)

@Le Belmont | Samedi 23 Juillet  | Billetterie

       


La Fine Equipe (LFE) est un groupe de DJs/Beatmakers composé d’Oogo, Chomsky, Blanka et Mr. Gib basé entre Marseille et Paris (France). Bien connu pour avoir produit la Boulangerie 1, 2 et 3, ils se font une réputation sur la scène électronique française avant de jouer sur les scènes des plus grands festivals (Transmusicales de Rennes, Printemps de Bourges, Francofolies de La Rochelle, Dour Festival, Montreux Jazz…). Récompensés par le prix Deezer Adami VIP en Juin 2015, ils sont plus que jamais prêts à conquérir le reste du monde.

Tous impliqués dans des projets en solo ou en duo, ainsi que dans le développement du label Nowadays Records qu’ils ont fondé, le quatuor reste irrémédiablement aimanté par les armureries de La Fine Equipe, et revient toujours à ses racines, que ce soit à quatre en studio ou à trois sur scène pour partager leur beatmaking mariant un son old school avec des inspirations venues du futur, le tout pétrit avec amour.